FEC, fraction extrême centre

Chalet des amis de la démocratie - 2011-2012 - FEC

«La démocratie a peut-être besoin qu’on l’observe depuis un bunker dans le Jura», explique Adrien Jutard, directeur artistique de la Balade de Séprais, pour présenter l’œuvre de la Fraction extrême centre, un collectif genevo-jurassien.

Ce dernier a remonté un chalet du XVIIIe, coquille vide sur le sol permettant d’accéder à un  bunker enterré, équipé d’un périscope permettant de surveiller le niveau de démocratie de «ce pays idéal, merveilleux, calme et prospère, au statut d’ambassadeur de la paix dans le monde, qui isole ses citoyens des conflits mondiaux». Une œuvre qui interroge et qui a pour but de susciter le débat.

La Fraction extrême-centre (FEC) avait déjà marqué un grand coup  en posant les gabarits de son chalet et en marquant l’emplacement du chantier en 2011. Résistant au temps comme aux attaques de tous bords, le châlet, ouvert au public l'année suivante,  semble être pour la F.E.C. le refuge parfait. Se fondant aisément dans les paysages suisses, il est le centre d’observation idéal pour toute personne qui s’y retire.